dans la clinique il y a... les pathologies saisonnières

Publié le par lo

je me faisais la réflexion l'autre jour : il y a des motifs de consultations qui sont vraiment liés au temps.

Les plus faciles, ce sont évidemment les maladies dites "vectorielles", c'est à dire transmises par des parasites : la piroplasmose transmise par les tiques est plutôt vue l'été et l'automne (le pic coincidant souvent avec l'ouverture de la chasse, les chiens sortant plus), puisque les tiques sont surtout présentes l'été et l'automne.

Pareil pour la Dermatite Allergique aux Piqures de Puces (DAPP), qui comme son nom l'indique est une réaction cutanée allergique à la salive de puce : dès le moindre redoux (en dessous de 10°C, les larves ne se transforment pas en adulte) on revoit arriver les plaques de dermatite pyotraumatique sur les joues ou les cuisses des chiens à poils denses, les plaques dorso-lombaires, les ulcères atones et autres formes de granulome éosinophilique des chats... Plutôt toutes l'année donc, mais la pause hivernale est très dépendante de la température extérieure.

Sinon là le temps était pluvieux et juste frais, et c'est la farandole des papys-mamies canins qui est venue remplir la salle d'attente : un coup d'anti-inflammatoire et la crise arthrosique repart (en général)!

En août, ce sont les épillets (=brin d'herbe type fol'avoine) qui font leur apparition : le plus souvent ils colonisent les oreilles, mais parfois plus sournois ce sont les narines ou les yeux qui leur servent de cachette.

Avec le temps, je réalise que ces consultations sont confortables parce que je sais exactement ce que je cherche sur le chien de chasse amené le 23 Septembre avec 41°C de température, le chat avec des plaques rouges sur l'arrière des cuisses qui le grattent, la chienne de 10 ans stérilisée qui a du mal à se lever de son panier depuis qu'il neige  oule chien qui secoue les oreilles un 15 août.

Mais heureusement pour moi, au moment où je me lasse d'écrire sur 9/10 ordonnances "traiter tous les mois contre les puces" ou "anti-inflammatoire : 1 dose pour 15kg par voie orale une fois par jour 10 jours au cours du repas", voilà un cas qui ne colle pas exactement au tableau, la petite anomalie en plus ou en moins, et le cerveau se remet en marche...

Sinon, ce serait trop facile

Commenter cet article

Grr 07/02/2010 16:33


-Propriétaire: Comment mon chat peut-il avoir une allergie aux puces en janvier? Je l'ai lu sur un blog vétérinaire très sérieux: IL N'Y A PAS DE PUCES EN HIVER!

-Le véto: Et votre chat, il vit tout le temps dehors ou il rentre dans votre maison chauffée en hiver??

:-)


lo 07/02/2010 20:18


oui c'est vrai que j'étais pas claire :-)!! Merci de le préciser : il y a des puces en hiver, SAUF sous 10cm de neige au milieu du champ...


smoochy 02/02/2010 13:06




smoochy 31/01/2010 22:19




lo 01/02/2010 16:12



ça n'a pas marché ?! Il n'y a rien d'écrit...



houba 31/01/2010 21:29


ben oui sinon ce serait trop facile. les maladies des saisons c'est comme pour les humains!! bonne semaine